COSMOGONIE DES ROSE-CROIX

OU

CHRISTIANISME MYSTIQUE

Traité élémentaire sur l'évolution passée de l'homme
sa constitution présente et son développement futur

par MAX HEINDEL

Son Message et sa Mission:

UN INTELLECT EQUILIBRÉ - UN COEUR SENSIBLE - UN CORPS SAIN

Table des Matières

 

PAGE 7

Crédo ou Christ

Il n'aime pas Dieu, celui qui hait son prochain,
Qui foule aux pieds le cœur et l'âme de son frère,
Qui cherche à entraver, à obscurcir son mental
Par la peur de l'enfer, n'a pas compris le but final.
Venues de Dieu, toutes les religions sont source de félicité;
Et Christ, Qui est le Chemin, la Vérité et la Vie,
Donne le repos à ceux qui sont chargés d'un lourd fardeau,
Et la paix à ceux que la douleur, le péché ou la lutte accable.
A Sa requête, l'Esprit Universel vint
Dans toutes les églises, et non pas dans une seule;
Le matin de la Pentecôte, une langue de flamme
Couronna chaque apôtre d'une auréole rayonnante.
Depuis lors, tels des vautours affamés et féroces,
Nous avons souvent combattu pour un mot vide de sens,
Et cherché, au moyen de dogmes, d'édits et de lois,
A nous envoyer les uns les autres sur le bûcher.

Le Christ a-t-il donc deux faces?
Pierre et Paul n'ont-ils pas été crucifiés?
Alors pourquoi de telles divisions entre nous?
L'amour du Christ nous entoure tous, vous est moi.

Son amour, tout de pureté et de douceur, n'est pas limité
Par des dogmes qui séparent et élèvent des murailles.
Son amour entoure et embrasse toute l'humanité.
Peu importe le nom que nous Lui donnons ou que nous nous donnons.
Alors pourquoi ne pas Le prendre au mot?
Pourquoi ces dogmes qui nous désunissent?
Car une seule chose compte, sachons-le bien, et c'est
Que l'amour du prochain emplisse chaque cœur.

Il n'y a qu'une seule chose que le monde ait besoin de connaître,
Il n'y a qu'un seul baume à la douleur humaine,
Il n'y a qu'un seul chemin qui nous conduise au Ciel -
Ce chemin, c'est la sympathie mutuelle, c'est l'amour.

MAX HEINDEL

PAGE 11

UN MOT POUR LE SAGE

Le Fondateur de la Religion Chrétienne énonçait une maxime occulte quand Il a dit: "Quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant, n'y entrera point." (Marc 10-15). Tous les occultistes reconnaissent l'importance et la portée de cet enseignement du Christ et s'efforcent de le mettre en pratique dans leur vie quotidienne.

Quand une philosophie nouvelle est offerte au monde, chacun l'accueille d'une manière différente.

Les uns s'emparent avidement de tout nouvel essai philosophique pour s'assurer jusqu'à quel point il concorde avec leurs idées personnelles. Pour eux, la philosophie en elle-même est d'une importance secondaire: son premier mérite sera la justification de leurs propres idées. Si, sous ce rapport, l’œuvre répond à leur attente, ils l'adopteront avec enthousiasme et s'y attacheront avec un esprit de parti tout à fait déraisonnable; dans le cas contraire, ils la rejetteront probablement, écœurés et désappointés, comme si l'auteur leur avait fait une injure personnelle.

Les autres se renferment dans une attitude sceptique dès qu'ils ont découvert que le livre contient quelque chose qu'ils n'ont pas déjà lu ou entendu ailleurs, ou bien encore conçu dans leur propre cerveau. Ils trouveraient probablement qu'on est souverainement injuste à leur égard si on leur disait que leur attitude mentale est le comble de la suffisance et de l'intolérance; tel est néanmoins le cas: en agissant ainsi, ils ferment leur esprit à toute vérité qui peut être cachée dans ce qu'ils rejettent sans examen.

Ces deux classes de lecteurs tournent le dos à la lumière, leurs idées préconçues empêchant la vérité de les pénétrer de ses rayons. Le "petit enfant" est à cet égard tout l'opposé de ses aînés. Il n'est pas imprégné du

PAGE 12

sentiment inéluctable de la supériorité de ses connaissances; il ne se sent pas non plus obligé de prendre un air entendu ou de cacher son ignorance d'un sujet quelconque sous un sourire ou un ricanement. Franchement ignorant, libre d'opinions préconçues, et par suite éminemment réceptif, il accepte toutes choses dans cette belle attitude de confiance qu'on peut appeler la "foi enfantine" et dans laquelle il n'y a pas l'ombre d'un doute. C'est ainsi que l'enfant garde l'enseignement reçu jusqu'à preuve du contraire.

Dans toutes les écoles de philosophie occulte, on recommande d'abord à l'élève, quand un nouvel enseignement est donné, d'oublier tout le reste, de ne pas se laisser influencer ni par des préférences, ni par des préjugés et de maintenir son esprit dans un état d'attente calme et digne. De même que le scepticisme nous obscurcit la vérité, de même cette attitude paisible et confiante permet-elle à l'intuition ou "enseignement intérieur" de découvrir le vrai dans une proposition donnée. C'est le seul moyen de cultiver un sens de perception de la vérité absolument sûr.

On ne demande pas à l'élève de croire de prime abord qu'un certain objet qu'il voit blanc est en réalité noir, quand on lui affirme qu'il en est ainsi; mais il doit cultiver une disposition d'esprit qui admet que tout est possible: cela lui permettra de ne pas se laisser entraîner par la considération du fait établi, et de rechercher s'il n'y a pas, par hasard, un autre point de vue d'où l'objet en question pourrait paraître noir. A vrai dire, il ne se laissera pas aller à regarder quoi que ce soit comme fait établi, car il doit sentir parfaitement combien il est important pour lui de conserver à son esprit la faculté d'adaptation qui caractérise le petit enfant. Il doit comprendre par toutes les fibres de son être que: "aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure..." (I Corinthiens 13:12) et, tel Ajax, il doit toujours être sur le qui-vive, désirant "la Lumière, toujours plus de Lumière".

Un tel état d'esprit présente de grands avantages; grâce à lui, des opinions semblant absolument contradictoires peuvent parfaitement se concilier, comme nous le verrons dans un cas mentionné dans le présent ouvrage.

PAGE 13

Seul un esprit libre et largement ouvert, est capable de découvrir le lien d'harmonie qui existe entre toutes choses. L'auteur réclame donc tout d'abord l'impartialité du lecteur comme base de son jugement final. Si, en fin de compte, ce livre est trouvé "insuffisant" après avoir été "pesé", l'auteur ne s'en plaindra point. Ce qu'il craint seulement, c'est un jugement à la légère provoqué par une étude incomplète et hâtive. A son avis, une opinion n'est vraiment digne de celui qui l'exprime que lorsqu'elle est basée sur une connaissance approfondie du sujet.

Il est d'ailleurs prudent de ne porter des jugements qu'avec précautions, car pour beaucoup d'entre nous il est bien difficile de rétracter une opinion émise à la hâte. C'est pourquoi le lecteur est prié de différer l'expression de ses louanges ou de son blâme, jusqu'à ce qu'une étude suffisante lui permette de juger en toute connaissance de cause.

La Cosmogonie des Rose-Croix n'est pas une oeuvre dogmatique; elle ne fait appel qu'à la raison de l'étudiant. Elle n'est pas non plus une oeuvre de controverse; elle n'est publiée que dans le désir et l'espoir d'éclaircir quelques-unes des difficultés obsédantes rencontrées par ceux qui ont étudiés les très profondes philosophies du passé. Toutefois, pour éviter de sérieux malentendus, l'étudiant devra se pénétrer de cette idée qu'il n'y a pas de révélation infaillible sur un sujet aussi complexe qui embrasse toutes les choses sous le Soleil et même au delà.

Vouloir exposer infailliblement cette révélation serait une affirmation d'omniscience de la part de l'auteur, alors que les Frères Aînés eux-mêmes nous disent que leur jugement est parfois en défaut. Il ne peut donc être question de donner le dernier mot sur le Mystère du Monde dans le présent ouvrage, qui ne contient rien de plus que les enseignements les plus élémentaires des Rosicruciens (Rosicrucians, en anglais, et non pas Rose-Cross qui se traduit par Rose-Croix).

L'Ordre de la Rose-Croix a, du Mystère du Monde, la conception la plus étendue et la plus logique, dont l'auteur ait eu connaissance pendant les nombreuses années qu'il a consacrées exclusivement à l'étude de ce sujet.

PAGE 14

Dans la mesure où il a pu le vérifier par lui-même, il a trouvé ces enseignements d'accord avec les faits tels qu'ils les a constatés. Cependant, il est convaincu que la Cosmogonie Rosicrucienne est loin d'être le dernier mot sur le sujet, et qu'à mesure que nous avançons, de plus vastes perspectives sur la Vérité s'ouvriront pour nous, perspectives qui illumineront bien des choses "qu'aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure". En même temps, il a la ferme conviction que toutes les autres philosophies de l'avenir suivront les mêmes lignes directrices, car elles paraissent absolument vraies.

D'après ce qui précède, il est évident que ce livre n'est pas jugé par l'auteur comme étant l'Alpha et l'Oméga, l'extrême limite des connaissances occultes. Quoiqu'il ait pour titre "Cosmogonie Rosicrucienne", l'auteur insiste beaucoup sur le fait qu'il ne doit pas être considéré comme "une vérité révélée une fois pour toutes" aux Rosicruciens, soit par le fondateur de l'Ordre, soit par toute autre personne. Il est donc répété une fois de plus que cet ouvrage embrasse seulement ce que l'auteur a appris et compris des enseignements Rosicruciens, concernant le Mystère du Monde. Ces connaissances ont été corroborées par ses recherches personnelles dans les Mondes Intérieurs, ses investigations sur la condition de l'homme avant sa naissance et après sa mort, etc. L'auteur sachant parfaitement quelle responsabilité encourt celui qui, sciemment ou non, induit les autres en erreur, désire se prémunir et prémunir les autres autant que possible contre cette éventualité.

Les enseignements de ce livre seront donc acceptés ou rejetés par le lecteur, selon son propre jugement; l'auteur a déployé toute son assiduité pour tâcher de les comprendre et tous ses soins pour les transmettre dans le langage le plus facilement intelligible. Pour cette raison, il s'est toujours servi d'un seul terme d'un bout à l'autre de l'ouvrage pour exprimer la même idée. Le même mot aura donc le même sens partout où il est utilisé. Quand un mot descriptif d'une idée est employé pour la première fois, l'auteur en donne la définition la plus claire qu'il ait pu trouver. Il ne s'est servi que du langage le plus simple et s'est constamment efforcé de donner du sujet une description aussi exacte et précise que possible, de tout rendre clair et d'éliminer toute ambiguïté. Il appartient à l'étudiant de juger dans quelle mesure ce but a été atteint.

PAGE 15

Toutefois, l'auteur ayant consacré toute son assiduité et tous ses efforts pour transmettre les enseignements reçus, se sent dans l'obligation de mettre le lecteur en garde contre la pensée de considérer cet ouvrage comme une publication des enseignements Rosicruciens faisant autorité. L'oubli de cette précaution pourrait donner une valeur imméritée à cet ouvrage dans l'esprit de certains étudiants; cela ne serait loyal ni envers la Fraternité, ni envers le lecteur et aurait pour conséquence de rendre la Fraternité responsable des erreurs qui doivent se trouver dans cet ouvrage comme dans toute oeuvre humaine. C'est là le motif de l'avertissement qui précède.

NOTE: Pendant les quatre années qui se sont écoulées depuis que ces lignes ont été écrites pour la première fois, l'auteur a continué ses recherches dans les mondes invisibles et atteint l'expansion de conscience correspondant à ces royaumes de la Nature, qui se développe par la pratique des préceptes enseignés dans l'Ecole Occidentale des Mystères (Précision donnée dans "Questions et Réponses", tome II, Question 140: "Les Ecoles des Mystères sont toutes éthériques, et ne peuvent être fréquentées que par des initiés qui ont appris à quitter à volonté leur corps dense".). D'autres aussi, qui ont suivi la méthode de croissance de l'âme décrite dans ce livre comme étant particulièrement adaptée aux peuples d'Occident, ont été capables de vérifier par eux-mêmes les faits contenus dans ces enseignements. La compréhension que l'auteur a eue des connaissances transmises par les Frères Aînés a pu être ainsi confirmée; elle semble avoir été correcte dans l'ensemble. C'est pourquoi, il considère comme son devoir de le signaler afin d'encourager ceux qui ne peuvent encore voir par eux-mêmes.

Il eût été préférable de dire que le corps vital est formé de prismes au lieu de pointes: c'est, en effet, par réfraction à travers ces prismes minuscules que le fluide solaire incolore prend la teinte rosée signalée par l'auteur et aussi par d'autres écrivains.

D'autres découvertes importantes ont été faites; nous savons, par exemple, aujourd'hui que la corde d'argent se renouvelle à chaque vie; qu'une partie prend naissance dans l'atome-germe du corps du désir dans le grand tourbillon du foie, tandis que l'autre partie prend naissance dans l'atome-germe du corps dense dans le cœur.

PAGE 16

Ces deux parties (1) se rejoignent dans l'atome-germe du corps éthérique dans le plexus solaire, produisant la vivification. Le développement ultérieur de la corde d'argent entre le cœur et le plexus solaire, pendant les sept premières années de la vie, a une relation importante avec le mystère de l'enfance, de même que la croissance de la partie reliant le foie au plexus solaire qui a lieu dans le deuxième septénaire de la vie, contribue au travail de l'adolescence. L'achèvement de la corde d'argent marque la fin de l'enfance. Ensuite l'énergie solaire qui entre dans le corps humain par la rate et se colore par réfraction dans l'atome-germe prismatique du corps vital situé dans le plexus solaire, commence à donner à l'aura la couleur distinctive et individuelle que l'on observe chez les adultes.

1) Au sujet de la troisième partie de la Corde d'argent, voici ce qu'en dit Max Heindel à la Question 137 du tome II de "Questions et Réponses" : "Mais il y a encore une autre partie de la corde d'argent, faite de substance mentale et qui croît à partir de l'atome-germe de l'intellect situé à un point qui peut approximativement être décrit comme étant le sinus frontal où l'Esprit Divin a son siège. Elle passe entre le corps pituitaire et la glande pinéale, puis descend en reliant la thyroïde, le thymus, la rate et les glandes surrénales, pour rejoindre finalement la seconde partie de la corde d'argent dans l'atome-germe du corps du désir, dans le grand tourbillon de ce véhicule qui se trouve dans le foie. Le chemin selon lequel cette partie de la corde d'argent croîtra est indiqué dans l'archétype, mais il faut environ 21 ans pour faire la jonction. L'union de la première et de la deuxième partie marque la vivification physique qui dépend de la destruction complète des globules sanguins nucléés qui apportent la vie de la mère physique, et l'émancipation de l'interférence de cette dernière par la gazéification du sang qui est ainsi le véhicule directe de l'Ego. La jonction de la deuxième et de la troisième partie de la corde d'argent marque une vivification mentale et, en conséquence, l'émancipation de mère Nature qui a ainsi terminé le processus de gestation nécessaire à la construction du temple de l'Esprit, qui peut être construit librement, mais dans les limites des actions passées".

Note: Le mot anglais utilisé pour rendre le mot "Fraternité" est "Brotherhood" et non pas "Fellowship". Voir les livres "Philosophie Rosicrucienne en Questions et Réponses", Question 97, et "Lettres aux Etudiants" no 1.

 

PAGE 17

TABLE DES MATIERES

CRÉDO OU CHRIST.................................................7

Le symbole de la Rose-Croix (planche hors texte en couleurs)....9

UN MOT POUR LE SAGE.............................................11

Nomenclature des figures et tableaux............................23

Les Quatre Règnes (tableau 1)...................................25

PREMIÈRE PARTIE


CONSTITUTION ACTUELLE DE L'HOMME ET METHODE
DE DEVELOPPEMENT

INTRODUCTION.................................................29


CHAPITRE 1 - LES MONDES VISIBLE ET INVISIBLES..............35

La Région Chimique du Monde Physique.......................39

La Région Ethérique du Monde Physique......................43

La Monde du Désir..........................................47

Le Monde de la Pensée......................................56

Le Monde Visible est l'image réfléchie des Mondes invisibles

(figure 1)...............................................59

Les Sept Mondes (tableau 2)..............................61


CHAPITRE 2 - LES QUATRE REGNES............................63

L'homme ordinaire (figure 2a)..............................73

Le Clairvoyant volontaire (figure 2b)......................74

Le Voyant involontaire (figure 2c).........................75

Les Véhicules des quatre règnes (tableau 3)................82

L'état de conscience des quatre règnes (tableau 4).........84


CHAPITRE 3 - L'HOMME ET LA MÉTHODE D'ÉVOLUTION.......95

Activités de la vie: mémoire et croissance de l'âme.....95

La Constitution septuple de l'homme (tableau 5)............96

Esprit, Âme et Corps triples (tableau 6)...................102

Mort et Purgatoire.........................................104

La Corde d'argent - schéma général (figure 3a).............105

La Corde d'argent - schéma de la partie double (figure 3b)............106

Région limitrophe..........................................120

Le Premier Ciel..................................121

Le Deuxième Ciel...........................................129

Le Troisième Ciel..........................................136

Préparatifs en vue de la Renaissance.....................139

Naissance du Corps dense................................145

Naissance du Corps vital...................................147

Naissance du Corps du désir................................147

Naissance de l'Intellect...................................148

Le sang, véhicule de l'Ego.................................148

Un Cycle de vie (tableau 7).......................152


CHAPITRE 4 - LA RENAISSANCE ET LA LOI DE CAUSE À EFFET.....................153

Le Vin, facteur d'évolution................................168

Une Histoire remarquable...................................174


DEUXIÈME PARTIE

COSMOGENÈSE ET ANTHROPOGENÈSE

CHAPITRE 5 - RELATION DE L'HOMME à DIEU.....................179

L'Etre suprême, les Plans cosmiques et Dieu (tableau 8)......180


CHAPITRE 6 - LE PLAN DE L'ÉVOLUTION........................185

Le Commencement........................................185

Les Mondes................................................187

Les Sept Périodes..........................................190

La Période de Saturne (tableau 9)..........................194

PAGE 19


CHAPITRE 7 - LE SENTIER DE L'ÉVOLUTION....................195

Révolutions et Nuits cosmiques.............................196

Les 777 incarnations (tableau 10)..........................197


CHAPITRE 8 - LE TRAVAIL DE L'ÉVOLUTION...................203

Le Fil d'Ariane.......................................203

La Période de Saturne......................................206

Récapitulation....................................210

La Période du Soleil..........................................211

La Période de la Lune......................................214

Les Douze Grandes Hiérarchies Créatrices (tableau 11)......221


CHAPITRE 9 - RETARDATAIRES ET NOUVEAUX VENUS.....223

Classification des êtres à l'aube de la Période de la Lune (tableau 12)............225

Classification des êtres à l'aube de la Période de la Terre;

leurs véhicules et leur condition actuelle (tableau 13)....229


CHAPITRE 10 - LA PÉRIODE DE LA TERRE.........................233

Révolution de Saturne de la Période de la Terre............236

Révolution du Soleil de la Période de la Terre.............239

Révolution de la Lune de la Période de la Terre...........241

Période de repos entre les Révolutions....................243

Quatrième Révolution de la Période de la Terre.............244


CHAPITRE 11 - GENESE ET ÉVOLUTION DE NOTRE SYSTEME SOLAIRE......245

Le Chaos................................245

Naissance des Planètes.....................................251

Les Aspects 1, 3, 7 et 10 de Dieu et de l'Homme (hors-texte en couleurs)....................253

Table des vibrations (tableau 14)..........................255

Forme passée, présente et future du corps de l'homme (figure 4)...................256


CHAPITRE 12 - ÉVOLUTION SUR LA TERRE.......................261

Epoque Polaire.....................................261

Epoque Hyperboréenne...........................262

PAGE 20

La Lune, Huitième sphère.............................264

Epoque Lémurienne..........................................265

Naissance de l'individu....................................266

Séparation des sexes.....................................267

Influence de Mars........................................267

Les Races et leurs Chefs................................269

Influence de Mercure....................................272

La race Lémurienne..................................274

La Chute de l'homme......................................281

Les Esprits Lucifer...................................284

Epoque Atlantéenne......................................289

Epoque Aryenne..........................300

Les Seize Chemins vers la Destruction.....................302


CHAPITRE 13 - RETOUR A LA BIBLE...........................305


CHAPITRE 14 - ANALYSE OCCULTE DE LA GENESE...................313

Limitations de la Bible....................................313

Au commencement............................................316

La théorie nébulaire..........................317

Les Hiérarchies Créatrices....................320

Période de Saturne...................................322

Période du Soleil..........................................322

Période de la Lune.........................................323

Période de la Terre........................................324

Jéhovah et sa mission......................................327

Involution, Evolution et Epigénèse.........................330

Une âme vivante?..............................338

La côte d'Adam.............................................340

Les Anges Gardiens.........................................341

Mélange du sang par mariage................................345

La Chute de l'homme........................................353


Commencement et fin des sexes (figure 5)...................357


TROISIEME PARTIE

DEVELOPPEMENT FUTUR DE L'HOMME, INITIATION

Les Sept jours de la Création (tableau 15)...................361


CHAPITRE 15 - LE CHRIST ET SA MISSION.................363

L'Evolution de la religion........................363

PAGE 21

Jésus et Jésus-Christ......................................369

Le Père, le Fils et le Saint-Esprit (tableau 16)...........372

Pas la Paix, mais l'épée.....................378

L'Etoile de Bethléem..................................382

Le Cœur en tant qu'anomalie..............................387

Le Mystère du Golgotha................................393

Le Sang Purificateur.......................................399

"Sur la Terre comme au Ciel" (tableau 17)..................403


CHAPITRE 16 - DÉVELOPPEMENT FUTUR ET INITIATION............405

Les Sept jours de la Création...........................405

Symbolisme du Caducée (tableau 18).........................407

Spirales dans des spirales...........................413

Alchimie et croissance de l'âme.........................415

Le Verbe Créateur.............................418


CHAPITRE 17 - MÉTHODE POUR OBTENIR LA CONNAISSANCE DIRECTE.......423

Les premiers pas...........................................423

Méthodes occidentales pour les Occidentaux.................429

La Science de l'alimentation...............................433

Table des valeurs des aliments............442-445

La Loi d'assimilation......................................450

Vivre et laisser vivre.....................................453

L'Oraison Dominicale.......................................455

L'Oraison Dominicale (tableau 19)....................458

Le Vœu de célibat......................................460

Le Corps pituitaire et la Glande pinéale...................466

Le trajet des courants sexuels non utilisés (tableau 20)....467

Entraînement ésotérique.......................470

Construction du véhicule intérieur..................473

Concentration.........................................478

Méditation.................................................481

Observation................................................483

Discernement.....................................484

Contemplation..............................................486

Adoration.........................................487

PAGE 22


CHAPITRE 18 - CONSTITUTION DE LA TERRE ET
ÉRUPTIONS VOLCANIQUES.
...............489

Le Nombre de la Bête.............................490

Constitution de la Terre (tableau 21)......................494


CHAPITRE 19 - CHRISTIAN ROSENKREUZ ET L'ORDRE DES ROSE-CROIX......505

Vérités antiques sous une forme moderne...............505

Initiation...............................513

The Rosicrucian Fellowship.........................519

Le siège international de The Rosicrucian Fellowship.......521

Nos cours par correspondance...............................523

Le Symbolisme de la Rose-Croix.............................524

Le Symbole de la Rose-Croix (figure 6).....................524

Exercices du matin et du soir de l'Aspirant.....528

Qu'est-ce que la vérité............................533


Index: liste alphabétique des sujets contenus dans l'index -

index proprement dit.......................................539

INDEX ALPHABÉTIQUE....................................613

RENSEIGNEMENTS DIVERS....................................722

PAGE 23


Nomenclature des Figures et Tableaux

Figure 1. Le Monde Visible est l'image réfléchie des Mondes invisibles..............59

Figure 2a. L'homme ordinaire...................73

Figure 2b. Le Clairvoyant volontaire....................74

Figure 2c. Le Voyant involontaire.............75

Figure 3a. La Corde d'argent 0 schéma général..............105

Figure 3b. La Corde d'argent - schéma de la partie double....106

Figure 4. Forme passée, présente et future du corps de l'homme..................256

Figure 5. Commencement et fin des sexes...................357

Figure 6. Le symbole de la Rose-Croix...................523

Tableau 1. Les quatre Règnes..................25

Tableau 2. Les Sept Mondes....................61

Tableau 3. Les Véhicules des quatre règnes..................82

Tableau 4. L'état de conscience des quatre règnes...........84

Tableau 5. La Constitution septuple de l'homme..............96

Tableau 6. Esprit, Âme et Corps triples..................102

Tableau 7.Un Cycle de vie........................152

Tableau 8. L'Être suprême, les Plans cosmiques et Dieu......180

Tableau 9. La Période de Saturne..........................194

Tableau 10. Les 777 incarnations............................197

PAGE 24

Tableau 11. Les Douze Grandes Hiérarchies Créatrices.........221

Tableau 12. Classification des êtres à l'aube de la Période de la Lune..........................225-226

Tableau 13. Classification des êtres à l'aube de la Période de la Terre; leurs véhicules et leur condition actuelle....................................229

Tableau 14. Table des vibrations.........................255

Tableau 15. Les Sept jours de la Création....................361

Tableau 16. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit.............372

Tableau 17. "Sur la Terre comme au Ciel"....................403

Tableau 18. Symbolisme du Caducée...........................407

Tableau 19. L'Oraison Dominicale...........................458

Tableau 20. Transmutation des courants sexuels..............467

Tableau 21. Constitution de la Terre.........................494


page25

Tableau 1 : les quatre Règnes.

PARTIE I

CONSTITUTION ACTUELLE DE L'HOMME ET MÉTHODE DE DÉVELOPPEMENT

PAGE 29

INTRODUCTION

L'Occident est sans aucun doute à l'avant-garde de l'humanité; or, pour des raisons données dans les pages suivantes, les Rosicruciens prédisent que ce n'est ni le Judaïsme, ni le Christianisme populaire, mais bien le véritable Christianisme Esotérique qui deviendra la religion mondiale.

Bouddha, grand, admirable et sublime, est, peut-être, la "Lumière de l'Asie", mais c'est le Christ qui sera reconnu comme la "Lumière du Monde". Le Soleil surpasse en éclat l'étoile la plus brillante du ciel, dissipe toute trace d'obscurité et donne la vie et la lumière à tous les êtres; de même, dans un avenir assez proche, la véritable religion du Christ remplacera toutes les autres religions pour le bien éternel de l'humanité.

Dans l'état actuel de notre civilisation, il existe chez l'homme, entre son intellect et son cœur, un gouffre large et profond. Cet abîme se creuse chaque jour davantage; à mesure que l'intellect vole de découverte en découverte dans le domaine de la science, le cœur est relégué de plus en plus au second plan. L'intellect, pour être satisfait, exige impérieusement qu'on lui donne des explications rigoureusement démontrées au point de vue matériel sur l'homme et sur les créatures qui l'environnent et qui forment le monde phénoménal. Le cœur, au contraire, sent instinctivement qu'il existe quelque chose de plus élevé, et il aspire à des vérités plus hautes que celles qui peuvent être embrassées par l'intellect seul. L'âme humaine voudrait enfin prendre son essor sur les ailes éthérées de l'intuition et parvenir aux sources éternelles de la lumière et de l'amour spirituels; mais les opinions scientifiques modernes lui ont coupé les ailes, et elle demeure ici-bas, enchaînée et silencieuse, tandis que ses aspirations non exaucées la rongent comme le vautour dévorait le foie de Prométhée.

PAGE 30

N'y a-t-il donc point de terrain d'entente où la tête et le cœur puissent se rencontrer, l'un assistant l'autre dans la recherche de la vérité universelle, et chacun d'eux recevant égale satisfaction?

S'il est vrai que la lumière préexistante créa l’œil qui la perçoit: s'il est certain que le primordial désir d'un accroissement forma pour le réaliser les organes de digestion et d'assimilation; s'il est vrai que la pensée, existant avant le cerveau, l'ait construit et le construit encore pour pouvoir s'exprimer; s'il est évident que l'intellect se fraie aujourd'hui un chemin et arrache à la Nature ses secrets par la force de son audace; il est aussi certain que le cœur trouvera un moyen de rompre ses entraves et de réaliser ses désirs. Actuellement, il est enchaîné par le cerveau dominateur. Un jour viendra où il aura concentré suffisamment ses forces pour briser les barreaux de sa prison et devenir plus puissant que l'intellect.

Il est également certain qu'il ne peut y avoir de contradiction dans la nature; par suite, le cœur et l'intellect doivent pouvoir se rencontrer et s'unir. Indiquer ce terrain d'entente est précisément l'objet de ce livre. Nous voulons montrer où et comment l'intellect aidé par l'intuition du cœur peut sonder plus profondément les mystères de l'être, ce que ni l'un ni l'autre ne pourrait faire isolément; comment le cœur uni à l'intellect peut être préservé de l'erreur; comment chacun d'eux peut avoir toute liberté d'action sans faire violence à l'autre et trouver un égal apaisement.

C'est seulement quand cette union sera accomplie et rendue parfaite, que l'homme pourra atteindre la compréhension la plus élevée et la plus exacte de sa propre nature et du monde dont il fait partie. Cette union seule lui donnera un esprit large et un grand cœur.

A chaque naissance, ce qui semble être une vie nouvelle paraît au milieu de nous. Nous voyons la petite forme vivre, croître et devenir un élément de notre existence pendant des jours, des mois et des années. Puis vient l'heure où la forme meurt et se désintègre. Cette vie venue, nous ne savons d'où, est passée dans l'au-delà invisible; et, nous nous demandons douloureusement: d'où venait-elle? pourquoi était-elle ici? et où est-elle allée?

PAGE 31

Sur chaque foyer, le squelette de la Mort projette son ombre effrayante. Jeunes et vieux, malades et bien portants, pauvres et riches, tous, tous sans exception, nous devons disparaître dans cette ombre et, à travers les âges, retentit cette clameur pitoyable qui demande la solution de l'énigme de la vie... de l'énigme de la mort!

Pour la plupart de nous, ces trois grandes questions: d'où venons-nous? pourquoi sommes-nous ici? où allons-nous? sont demeurées jusqu'à ce jour sans réponse. C'est malheureusement l'opinion du plus grand nombre, que nul ne peut acquérir de connaissances définitives sur ces questions d'un intérêt si profond pour l'humanité. Rien n'est plus loin de la vérité. Tous, sans exception, nous pouvons devenir capables d'obtenir directement des informations précises sur ces énigmes; tous nous pouvons faire des recherches personnelles sur la condition de l'esprit humain avant la naissance et après la mort. Personne n'est particulièrement favorisé et point n'est besoin de dons spéciaux. Chacun de nous possède la faculté de tout connaître sur ce sujet, mais... oui, il y a un "mais", et un "MAIS" qui doit être écrit en majuscules. Ces facultés, existantes chez tous, ne sont que latentes chez la plupart. Un effort persistant est nécessaires pour les éveiller: et cet effort est le gros écueil. Si ces facultés "éveillées et conscientes" pouvaient être obtenues pour une somme d'argent, même élevée, beaucoup la paieraient volontiers pour obtenir un avantage aussi considérable sur leur prochain, mais peu nombreux, en vérité, sont ceux qui consentent à vivre la vie requise pour l'éveil de ces facultés que, seul, un patient effort peut provoquer. Ces facultés ne sont pas à vendre, et le don d'entrer dans l'au-delà ne s'achète pas

On admet que le travail est nécessaire pour apprendre à jouer du piano et qu'il est inutile de songer à devenir horloger sans vouloir en faire l'apprentissage. Cependant, quand il s'agit de l'âme, de la mort et de l'au-delà, des grandes causes de l'être, beaucoup sont d'avis qu'ils en savent autant que n'importe qui, et qu'ils ont le droit d'exprimer une opinion, alors même qu'ils n'ont peut-être jamais consacré une heure d'étude à ces questions.

Nul ne doit s'attendre à ce que son opinion soit prise sérieusement en considération s'il n'a pas une connaissance approfondie du sujet dont il parle.

PAGE 32

Quand le témoignage d'experts est requis en justice, leur compétence ne doit pas faire l'ombre d'un doute, faute de quoi leurs dires n'auraient aucun poids. Si leurs études et leur expérience les qualifient pour exprimer une opinion, celle-ci est accueillie avec le plus grand respect et la plus grande déférence; et si le témoignage d'un expert est corroboré par celui d'autres experts, également qualifiés, l'avis de chacun d'eux ajoute un poids considérable à l'opinion émise par le premier.

Le témoignage irréfutable d'un tel homme l'emporte aisément sur celui d'une douzaine ou d'un million d'hommes qui ne savent rien de ce dont ils parlent, car rien, multiplié même par un million, n'en reste pas moins zéro. C'est aussi vrai dans la vie courante, qu'en mathématiques.

Nous admettons assez volontiers ce qui précède dans les affaires matérielles, mais quand il s'agit du monde hyperphysique, quand les relations de Dieu à l'homme et les mystères les plus profonds de l'immortelle étincelle divine appelée du terme vague: âme, viennent à être discutés, alors chacun réclame à grands cris une considération aussi sérieuse de ses opinions et de ses idées sur les questions spirituelles que celle accordée au sage, qui, par une vie de patientes et pénibles recherches, est parvenu à la connaissance de ces sujets transcendants.

Bien plus: beaucoup ne se contenteront pas de réclamer une égale considération de leurs opinions, mais railleront même les paroles du sage et mettront en doute ses affirmations. Avec la suprême confiance d'une ignorance profonde, ils affirmeront solennellement que, puisqu'ils ne savent rien de la question, il est tout à fait impossible que d'autres en sachent davantage.

L'homme qui reconnaît son ignorance a fait le premier pas vers le savoir.

Le sentier qui mène à la connaissance personnelle de l'au-delà n'est pas facile à parcourir. Rien qui soit de valeur n'est obtenu sans un effort persistant. On ne répétera jamais assez souvent qu'il n'existe sous ce rapport ni dons spéciaux, ni "chance". Tout ce que nous sommes, tout ce que nous possédons, est le résultat d'un effort. Ce qui nous manque est latent dans notre être et peut être développé par des méthodes appropriées.

PAGE 33

Si le lecteur, ayant parfaitement saisi ce qui précède, venait à se demander ce qu'il doit faire pour acquérir cette connaissance personnelle, l'anecdote suivante pourra lui servir pour mieux comprendre cette idée fondamentale de l'occultisme.

Un jeune homme vint un jour voir un sage et lui demanda: "Seigneur, que dois-je faire pour acquérir la sagesse?" Il n'obtint point de réponse. Ayant répété plusieurs fois sa question, sans plus de résultat, le jeune homme finit par se retirer; mais il revint le lendemain avec les mêmes paroles sur les lèvres: par de réponse encore; il revint le troisième jour, répétant toujours: "Seigneur, que dois-je faire pour acquérir la sagesse?"

Enfin le sage se dirigea vers une rivière voisine, et entrant dans l'eau, pria le jeune homme de le suivre. Arrivé à une profondeur suffisante, il le saisit par les épaules et le maintint sous l'eau malgré ses efforts pour se libérer. A la fin, cependant, il le relâcha, et quand le jeune homme eut recouvré à grand'peine son souffle, le sage lui demanda: "Mon fils, quand vous étiez plongé sous l'eau, quel était votre suprême désir?"

Sans hésitation le jeune homme répondit: "De l'air, de l'air! J'avais besoin d'air!"

-Ne préfériez-vous pas plutôt la richesse, les plaisirs, la puissance ou l'amour, mon fils? N'avez-vous songé à aucune de ces choses?

-Non, Seigneur, j'avais besoin d'air et ne pensais qu'à cela.

-Eh bien, reprit le sage, pour acquérir la sagesse, il faut la désirer aussi intensément que vous désiriez de l'air, il y a un instant. Il faut lutter pour elle à l'exclusion de toute autre ambition dans la vie. Elle doit être votre unique et seule aspiration, nuit et jour. Si vous cherchez la sagesse avec une telle ferveur, certainement, mon fils, vous deviendrez un sage."

C'est la une nécessité primordiale pour l'aspirant à la connaissance occulte: il doit avoir une soif ardente de savoir, un zèle qui renverse tous les obstacles; mais le motif suprême dans la recherche de cette connaissance doit être un ardent désir de faire du bien à l'humanité et de travailler pour les autres dans l'oubli complet de soi-même, sinon la connaissance occulte est dangereuse.

PAGE 34

S'il ne possède pas, au moins dans une certaine mesure, ces qualités et plus particulièrement la dernière, toute tentative pour fouler le sentier pénible de l'occultisme serait pour lui une entreprise hasardeuse. Une autre condition requise pour acquérir la connaissance directe est l'étude préliminaire de l'occultisme. Certains pouvoirs occultes sont nécessaires pour l'étude personnelle des conditions de l'homme avant sa naissance et après sa mort, mais personne ne doit désespérer d'arriver à les connaître faute de pouvoirs occultes. De même qu'on peut apprendre quelque chose sur l'Afrique, aussi bien en y allant personnellement qu'en lisant les descriptions de ceux qui ont visité ce continent, de même peut-on se rendre dans les mondes hyperphysiques, en s'imposant l'effort nécessaire pour y parvenir, ou bien se borner à étudier ce que d'autres plus capables ont rapporté de leurs propres investigations.

Le Christ a dit: "La Vérité vous rendra libres." Mais la Vérité n'est pas découverte une fois pour toutes. La Vérité est éternelle et sa recherche doit aussi être éternelle. L'occultisme ne reconnaît pas de foi "révélée pour toujours". Certaines vérités fondamentales demeurent immuables mais on peut les observer sous divers aspects, chacun donnant une vue différente qui complète les autres: par conséquent, dans la mesure où nous pouvons en juger actuellement, il est impossible pour nous d'atteindre l'ultime vérité.

Si cet ouvrage diffère de quelques autres ouvrages philosophiques, cela tient à ce qu'ils se placent à des points de vue différents. L'auteur accorde toute sa déférence aux idées et aux conclusions soutenues par d'autres investigateurs. Il souhaite ardemment que l'étude des pages qui vont suivre permette au lecteur de compléter ses idées et de les préciser davantage.


divers   Aller au Chapite 1
Table des matières