La Loi de Cause à Effet - La Loi de Réincarnation 

 Parmi toutes les vicissitudes de l'existence, un événement apparaît tôt ou tard : la mort ! Durant les années de jeunesse et de santé, nous pouvons écarter ce sujet de nos préoccupations. Mais il arrive un moment où le problème de la vie et de la mort se présente à notre conscience et ne peut être repoussé plus longtemps.

Il ne sert à rien d'accepter, avec plus ou moins de foi, une explication qui pourrait nous être proposée. Car ce problème, qui nous concerne tous, est néanmoins personnel et chacun doit le résoudre pour lui-même s'il veut connaître la vérité.

Selon la mythologie grecque, il existait dans les environs de Thèbes un monstre qui désolait la région. Ce monstre était le Sphinx. Il proposait une énigme aux voyageurs qu'il rencontrait et dévorait tous ceux qui ne trouvaient pas la solution. Mais lorsque enfin Oedipe donna la réponse correcte, le monstre se détruisit lui-même.

Il en est ainsi de l'énigme de la mort. Celui qui ne peut apporter de réponse à cette question doit être dévoré par le monstre de la mort. Mais celui qui trouve la solution voit le monstre s'évanouir, car il découvre qu'en réalité la mort n'existe pas et qu'elle n'est que le changement d'un état à un autre.

Les enseignements rosicruciens ont pour objet de nous aider à résoudre le mystère de l'existence en nous dévoilant les grandes lignes du plan divin de l'Evolution. Cette connaissance favorisera grandement notre développement spirituel, car elle nous permettra d'harmoniser nos vies avec les lois de la nature, au lieu d'attirer sur nous le chagrin et la souffrance en persistant à les ignorer et à les mépriser.

*

Dans son état actuel de développement, l'homme est soumis à l'action de deux grandes lois qui le guident sur le chemin de l'Evolution :

- La loi de Cause à Effet
         et
- La loi de Réincarnation.

Lorsque nous cherchons à résoudre l'énigme de la vie et de la mort, nous commençons par nous interroger sur les inégalités de la condition humaine.

Nous nous demandons pourquoi un homme vient au monde dans un milieu aisé, tandis qu'un autre est élevé dans la pauvreté, pourquoi un homme jouit d'une santé florissante, alors qu'un autre est malade ou infirme, pourquoi un homme a de la réussite et des occasions de se mettre en valeur, alors qu'un autre est poursuivi par la malchance, pourquoi une femme est une reine de beauté, tandis qu'une autre manque de grâce, pourquoi un homme a le don de la musique ou des mathématiques, alors qu'un autre est un simple d'esprit.

A toutes ces questions, ni les matérialistes ni les théologiens n'apportent de réponses satisfaisantes.

La loi de Réincarnation offre une solution raisonnable à toutes les inégalités de la vie lorsqu'on l'associe avec sa compagne la loi de Cause à Effet, ou loi de Conséquence. La loi de Conséquence est la loi de Justice dans la nature. Elle décrète que ce que l'homme sème, il le récolte, dans cette vie ou dans une autre. 

Ce que nous sommes, ce que nous avons, toutes nos qualités sont le résultat de notre travail dans le passé. L'absence de certains dons physiques, moraux ou mentaux résulte de notre négligence antérieure. Mais si nous cherchons à nous améliorer, les opportunités de la vie nous permettront d'acquérir, dans l'avenir, les facultés qui nous manquent aujourd'hui.

Car la vie est une école. Elle nous dispense des leçons destinées à nous faire avancer sur le chemin de l'Evolution.

L'Esprit Humain possède en lui, à l'état latent, toutes les qualités "de notre Père qui est dans les Cieux". Et c'est grâce à l'expérience acquise sur cette Terre, dans des corps physiques de plus en plus perfectionnés, que nous transformons lentement nos qualités latentes en pouvoirs effectifs.

En ce qui concerne notre comportement envers les autres, la mort ne liquide pas plus nos dettes que le fait de changer de lieu de résidence n'efface notre passif.

La loi de réincarnation nous procurera, dans la vie suivante, un nouveau milieu. Mais nous y retrouverons d'anciens amis et d'anciens ennemis. Lesquels, éventuellement, nous porteront assistance ou nous causeront des ennuis. Nous les reconnaîtrons d'ailleurs parfois en éprouvant en face de certaines personnes une vive sympathie ou au contraire une profonde antipathie.

Il s'écoule environ mille ans entre deux incarnations. Et l'Esprit s'incarne tour à tour dans un corps masculin et dans un corps féminin. Mais il s'agit là d'indications générales, susceptibles d'être modifiées par la loi de conséquence.

*

Tout cela est très intéressant, diront certaines personnes, mais vous nous affirmez que cet enseignement est chrétien, or les Eglises chrétiennes n'ont jamais enseigné la doctrine de la réincarnation.

En effet, cette doctrine ne fait pas partie de l'enseignement chrétien exotérique, et il y a d'ailleurs pour cela d'excellentes raisons. Mais le christianisme ésotérique a toujours enseigné la loi de réincarnation, secrètement il est vrai.

D'ailleurs, si vous lisez les Evangiles avec attention, vous verrez que le Christ et ses interlocuteurs connaissaient parfaitement cette loi et qu'ils y ont fait allusion à plusieurs reprises.

En voici des exemples :

Dans le troisième chapitre de l'Evangile selon Saint Jean, au cours de l'entretien avec Nicodème, Jésus déclare : "En vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, nul ne peut voir le royaume des Cieux." Les traducteurs embarrassés ont écrit : "naître d'en haut", en signalant toutefois que l'on pouvait traduire par "naître de nouveau".

Toujours dans l'Evangile de Saint Jean, au neuvième chapitre, concernant la guérison d'un aveugle de naissance, la question suivante est posée au Christ par ses disciples :
"Qui a péché, lui ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle ?"

Comment un homme aurait-il pu pécher avant de naître, sinon dans une vie antérieure ? Cette éventualité, envisagée par les disciples, montre que ceux-ci connaissaient la loi de réincarnation.

La réponse du Christ laisse d'ailleurs beaucoup de personnes perplexes et mérite une explication :

"Ni lui ni ses parents n'ont péché, répond-il, mais c'est pour qu'en lui soient manifestées les oeuvres de Dieu."

Curieuses oeuvres, que de rendre aveugle un homme innocent ! Ce serait là le travail d'un Dieu capricieux, distrait ou incompétent.

Ecartons de nous ces pensées blasphématoires.

En réalité, ni l'homme physique actuel ni ses parents ne sont responsables de son état. Mais le Dieu intérieur de l'homme, l'Esprit, a été incapable de construire un corps sain en raison de fautes antérieures commises par la personnalité pécheresse.

Dans l'Evangile de Saint Matthieu, nous lisons au chapitre 11, verset 13 :

"Tous les prophètes en effet, ainsi que la Loi, ont mené leurs prophéties jusqu'à Jean (Jean-Baptiste). Et lui, si vous voulez m'en croire, il est cet Elie qui doit revenir."

Jean-Baptiste est donc Elie !

Rappelons ici, pour ceux qui l'ont oublié, que l'Ancien Testament se termine par l'annonce du retour d'Elie, le prophète. Nous trouvons en effet à la fin du livre de Malachie la déclaration suivante :

"Voici que je vais vous envoyer Elie le prophète, avant que n'arrive mon Jour, grand et redoutable."

Toujours au sujet d'Elie, dans l'Evangile de Saint Matthieu, au chapitre 17, verset 11, le Christ déclare :

"Oui, Elie doit venir et tout remettre en ordre. Mais je vous le dis, Elie est déjà venu, et ils ne l'ont pas reconnu... Et un peu plus loin : Alors les disciples comprirent que ses paroles visaient Jean-Baptiste."

On ne peut être plus clair. Ces citations, tirées de la Bible de Jérusalem, établissent sans équivoque que Jean-Baptiste est la réincarnation du prophète Elie.

En réalité, l'homme est un Esprit immortel, et le corps physique n'est qu'un instrument, un véhicule, dont il se sert pour acquérir de l'expérience et développer ses pouvoirs divins.

L'Esprit seul est vivant. Et lorsqu'il abandonne son corps minéral au moment de la mort, ce dernier commence aussitôt à se décomposer.

Le corps physique n'est pas non plus l'unique véhicule de l'homme. L'Esprit possède d'autres corps, plus subtils, qui lui permettent de se manifester dans des mondes supérieurs entre deux incarnations.

Ces mondes supérieurs sont invisibles aux yeux physiques, mais ils sont néanmoins très réels, et de plus ils sont la cause de tout ce qui existe dans notre monde matériel.

Nous allons maintenant étudier les différents véhicules de l'homme et suivre ce dernier dans les mondes invisibles entre deux incarnations.